Parler pour que les enfants écoutent

Parler pour que les enfants écoutent🗣

exprimer votre amour

A l’instar du célèbre adage juridique qui dit : « Nul n’est censé ignorer la loi », je dis « Nul n’est censé ignorer les règles de la vie ». Parmi ces règles, figure la bonne éducation d’un enfant. L’éducation d’un enfant est un art qu’on doit maîtriser fortement et strictement, et que les parents ne doivent ignorer; car elle est une lourde responsabilité, voire une gestion difficile, dont le gérant est censé en être compétent!!.

Je dis une responsabilité lourde car la première programmation qu’un enfant acquiert dans sa vie venait du père et de la mère. La reine👑 Elizabeth a dit à ce sujet, « j’ai appris comme apprend un singe, en regardant le père et la mère et en les imitant complètement ».👨‍👩‍👧‍👦

Nous avons appris des parents les mots et leur signification; les expressions faciales, les mouvements du corps, la signification des sentiments, des comportements, des valeurs, des croyances religieuses, des principes.. et parce que c’est notre première programmation dans ce monde qui vient de l’une des personnes les plus importantes pour nous; la programmation est devenue bien établie, ancrée et une référence essentielle dans notre vie.

Ainsi, il faut se rendre compte que nos enfants sont une autre chance et occasion qui nous est donné pour corriger nos erreurs commises dans le passé; et les erreurs de nos parents. Ils sont là pour faire ce que nous n’avons pas pu faire; et éviter ce que nous n’avons pas pu éviter.

Pour réussir dans cette mission, j’ai choisi de parler de l’un des livres qui s’inscrit dans le cadre de l’art d’éduquer: « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent ». Ce livre nous présente des façons innovatrices de résoudre les problèmes qu’on rencontre dans toute relation parent-enfant.

Il met de l’avant une approche lucide, sensible et respectueuse; qui entraîne moins de stress et plus de gratification pour les parents comme pour les enfants.

Un livre qui permet aux parents d’apprendre comment s’y prendre avec les sentiments négatifs de l’enfant; ses frustrations, ses déceptions, sa colère, etc ; susciter le désir de coopérer ; mettre des limites fermes tout en maintenant un climat d’ouverture ; éviter le recours à la punition ; favoriser l’image positive de l’enfant ; gérer les conflits familiaux dans une atmosphère de calme. Désolé, c’était très longue, Commençons ▶️:

I-Le monde des enfants est complètement différent

Si ton petit enfant t’a dit- pendant que tu regardais la télévision- que son poisson🐟 est mort et que tu lui as dit (toujours en regardant la télévision): «ne sois pas triste, c’est un poisson », il sera plus triste.😔

C’est pourquoi tu proposerais de lui acheter un autre poisson; et il refuse et dit qu’il veut son ancien poisson, et il continue de pleurer😭. Ici, tu n’as pas traité la situation correctement.

Dans le monde des adultes, nous expliquons les choses de manière logique et facile et donnons des solutions directes à un problème; ce qui n’est pas le cas pour les enfants, ceux-ci ont besoin de comprendre leurs sentiments et leur chagrin, rien de plus. 🙇‍♂️🙇‍♀️Tu peux facilement interagir avec les enfants, comment ?

Premièrement⬇️

En comprenant leurs sentiments. Dans la situation précédente, tu pouvais éteindre la télévision et lui prêter ton attention; montrer de la tristesse sur ton visage; pour qu’il se sente intéressé, puis tu lui dis: « Quel dommage, c’est difficile, c’était un joli poisson et tu l’aimais, je sais que tu es triste maintenant ».

Si tu faisais cela, il se sentirait soulagé et rassuré que son chagrin ait été compris et apprécié. Il se calmerait, et il pourrait suggérer une solution et te demander d’en acheter une autre.

Deuxièmement⬇️

Nous pouvons réagir en réalisant leurs aspirations par l’imagination. Lorsque l’enfant désire quelque chose qui n’est pas là; Il ne fera pas attention à ton interprétation logique de la question, car elle se concentre uniquement sur le résultat, qui est «le jeu n’est pas avec lui».

Mais tu peux réaliser ce qu’il désire juste par l’imagination, par exemple, tu dis que j’aurais aimé avoir une grande boîte pleine de jouets à t’offrir. La même justification … Mais la deuxième fois, il comprendra mieux ton point de vue et acceptera les mots que tu dis.😁😁🌍

II-Sachons comment faire !

Les pares oubleintPour que nos enfants nous entendent, nous devons connaître les mauvaises méthodes que nous utilisons et qui conduisent à leur rejet de nos paroles et à leur entêtement. Il existe trois méthodes:

1-Le blâme et l’accusation⛔: Comme lui dire : « tu es paresseux parce que tu n’as pas terminé ton devoir, ou ta façon de manger n’est pas bonne, parce que tu jettes de la nourriture sur le sol; ou tu n’apprends pas de mes paroles; Combien de fois t’ai-je dit d’éteindre la lampe lorsque tu sors de la salle de bain ».

2-La menace⛔: Comme lui dire : « si tu ne t’habilles pas vite, je te quitterai et je sortirai sans toi ».

3- les ordres⛔: Par exemple, tu lui dis: « laisse le téléphone maintenant ou remets tes jeux à sa place ». Au lieu de blâmer, d’accuser et de donner des ordres directs, apprends les bonnes techniques qui permettront à vos enfants d’écouter vos paroles.

1_ Décrire le problème:

Au lieu de menacer de le quitter s’il ne s’habille pas vite, décris le problème qu’il peut créer par ça. Exemple « tu seras en retard, si tu ne t’habilles pas vite ». Ainsi, au lieu de lui demander de remettre immédiatement les jouets à leur place; décris ce que tu vois : « les jouets semblent en désordre dans la chambre» et il commencera à réfléchir lui même à la solution du problème dont tu parles.

2_ Donner des informations:

L’information est acceptée et l’enfant s’en souvient toujours au lieu de répéter des ordres et des menaces; et cela lui fait réfléchir à ce qu’il peut faire. Dis: « La boîte à biscuits aurait de mauvais goût si on laissait son couvercle ouvert. »

Pense à tout ce que tu aimerais demander à ton enfant et présente-le sous forme d’informations utiles; en tenant compte de l’âge. Alors ne donne pas à l’enfant une information évidente qu’il comprend bien pour qu’il n’ait pas l’impression que tu te moques de lui.

3_ Parler brièvement :

Si tu vois l’enfant mets ses chaussures par terre; ne dis pas que tu lui as trop souvent demandé de ne pas laisser les chaussures à cet endroit. En effet, trop de paroles amènent l’enfant à se perdre, ne sachant pas sur quoi se concentrer. Au lieu de cela; tu peux résumer tout le discours en une phrase et dire: « La chaussure » et ensuite il pensera et comprendra ce qui est attendu de lui.

4_ Décrire tes sentiments:

Décris tes sentiments d’insatisfaction ou de mécontentement sur le sujet sans que ton enfant se sente qu’il est visé. Mentionne simplement l’acte lui-même. Comme dire: « ça me dérange quand je trouve de la nourriture sur le sol, ou je m’énerve lorsque j’utilise le téléphone portable pendant plus de deux heures. »  Mais, que faire si l’enfant est trop sensible envers les expressions de colère et d’insatisfaction ?.

Dans ce cas, tu peux lui dire ce que tu attends de lui au lieu d’exprimer ta colère. Par exemple, « on attend de toi que tu n’utilises le téléphone mobile que pendant deux heures; ou que tu sois gentil avec les animaux et que tu ne fais de mal à personne. »

5_Écrire une note:

Si tu veux varier votre style ou tu as vainement parlé, tu peux faire une note et la laisser joliment sur un livre ou sur le lit. Tu y écris ce que tu veux en utilisant l’une des méthodes précédente; même si l’enfant ne sait pas lire, il viendra te chercher pour lire ce qui est écrit, et y sera très attentif.

6_ Mets-le entre les options:

Au lieu de le forcer à éteindre son ordinateur maintenant; parce qu’il dépasse le temps nécessaire, mets-le entre deux options préférées. Par exemple, au moment où tu veux qu’il quitte l’ordinateur, tu le préviens une demi-heure avant cela: « Tu veux le quitter maintenant ou après une demi-heure? ».

Il choisira de le laisser après une demi-heure, comme si c’était son choix. Si l’enfant ne répond pas à tes demandes et observations … alors pense à la raison qui l’en empêche, car il se peut que le moment n’est pas convenable.

Par exemple si l’enfant est épuisé à cause de son retour de l’école; ou s’il s’ennuie parce que tu passes beaucoup de temps avec lui, ou tu n’as pas déterminé le temps exact… Dans les demandes, par exemple, il n’est pas correct de les laisser ouvertes à temps. Il est correct de demander à l’enfant quand il le fera, pour qu’il se souvienne toujours qu’il doit faire la tâche avant la fin du temps.

Supposons!! 💬

Supposons que tu aies des difficultés à te faire entendre, dans ces situations, tu as besoin d’une punition. Mais le fait de frapper et de se moquer est l’une des pires choses qu’un parent puisse faire.

Parce que cela a un mauvais effet psychologique sur l’enfant; et cela peut ébranler sa confiance en lui ou lui causer un déséquilibre dans sa personnalité, ainsi que des accusations, des réprimandes et des dépréciations. Ce sont toutes des punitions indésirables pour un enfant. Alors, quelle est la solution?

Tu peux punir ton enfant pour son mauvais comportement, progressivement, en cinq étapes. Si la première méthode n’a pas fonctionné, passe à celle d’après.

III-Alternatives aux punitions:

1_ Montrez votre opposition:  C’est une belle manière alternative de punir pour montrer votre mécontentement face à l’erreur commise par votre enfant à travers vos mots et vos expressions faciales.

2_ Donnez-lui un moyen de résoudre le problème: La punition ici est de lui dire la manière correcte de résoudre le problème et de lui demander de le faire. C’est dans le cas où l’erreur peut être corrigée. Par exemple, s’il se dispute avec son ami, vous lui demandez de s’excuser. Mais s’il n’était pas possible de le réparer?.

3_ Apprenez-lui à faire une compensation: Apprenez-lui à payer une compensation; par exemple vous pouvez lui demander d’acheter des bonbons pour sa sœur à la place de celui qu’il lui a pris; cela l’encouragera à assumer la responsabilité de ses actes.

4_ Laisser l’enfant subir et souffrir les conséquences de son mauvais comportement: C’est en le privant de quelque chose qu’il aime, comme interdire la sortie ou réduire le nombre d’heures d’utilisation de la PlayStation.

5_ Agissez et prenez une mesure décisive: Dans le cas où le mauvais comportement persiste encore, vous devez prendre une mesure décisive en lui refusant quelque chose afin qu’il modifie son comportement.

Enfin, vous pouvez discuter avec votre enfant, lui expliquer vos sentiments et confirmer que vous le comprenez, tout en certifiant également vos sentiments sur le comportement et en réfléchissant à des solutions raisonnables et communes pour qu’il ne fasse plus d’erreur.

Parlons également d’une autre question importante, comment encourager votre enfant à devenir indépendant et autonome et grandir mentalement.

IV-L’indépendance de nos enfants!! Comment???

Il y a cinq étapes:

1_ Donner des options:

Les choix sont toujours bénéfiques pour les enfants, que ce soit en les laissant choisir le type de punition ou en les encourageant à être indépendants et responsables du choix. Vous lui demandez, par exemple, quelle robe aimerais-tu porter?

2_ Estimer les tentatives:

Par exemple, lorsque votre enfant essaie d’ouvrir le couvercle d’un bol, n’e soyez pas froid, vous pouvez attirer son attention sur son effort et que le bol est difficile à ouvrir par quiconque, pas parce qu’il est faible. De même, s’il pouvait faire des choses faciles, faites-le s’en sentir fier.

3_ Réduire les questions:

Quand vous demandez souvent à votre enfant où il a été, avec qui et ce qu’il a fait…?.Cela lui fait sentir qu’il est dans une position de l’accusé, et à ce moment-là il aura recours à des méthodes défensives pour échapper à ces questions, et ces méthodes ne l’incitent pas à se forger une personnalité indépendante.

4- Répondre tardivement à leurs questions:

Habituellement, les enfants posent des questions sur tout ce qui leur vient à l’esprit. Nous avons l’habitude d’y répondre rapidement, ce qui signifie qu’ils ne profitent pas de la capacité de penser. La bonne chose est de les diriger … de les guider à réfléchir et à deviner en leur demandant; Que pensez-vous? Comment pensez-vous que cela s’est produit? Etc.

5_ Encourager le recours à d’autres sources:

Par exemple, vous encouragez l’enfant à demander la réponse à une infirmière d’hôpital, à un enseignant, à un vendeur de légumes ou à un dentiste lorsque il ne trouve pas cette réponse à la maison. Cela l’entraînera à se débrouiller tout seul; et si quelqu’un pose une question à votre enfant, laissez-le y répondre lui-même.

Comment faire des éloges?

Nous arrivons à un point important. De nombreux parents veulent faire un éloge à leurs enfants pour renforcer leur confiance en eux … mais cela doit être fait correctement; Parce que trop d’éloges feront sentir à l’enfant que ce n’est qu’un encouragement exagéré, et il peut le rejeter dans son cœur.

Il peut également avoir l’impression qu’on lui demande de faire quelque chose en échange de cet éloge, ou de maintenir un niveau et se sentir sous pression.
Quelle est la bonne façon alors?… Décrire son acte et les détails qui vous attirent, et résumez-le dans une phrase spécifique. Cela amène l’enfant à prendre les détails en considération et à les répéter.

Évitez l’éloge qui lui fait sentir que cela est prévu: «J’étais convaincu que tu rangerais ta chambre de cette belle manière»; Parce que comme si vous disiez que c’est un travail normal et attendu.

Évitez également les éloges qui font allusion à un échec passé. Tels que: «C’est la première fois que ta chambre est rangée d’une si belle manière», ce qui rappelle à l’enfant son incapacité à ranger la chambre auparavant, au lieu de son sentiment de réussite.

V-Conclusion

Apprendre à gérer votre enfant c’est comme le fait d’apprendre une nouvelle langue, car il demande du temps, des efforts et de la patience … Ne soyez pas dur avec vous-même si vous rencontrez des difficultés … Peu à peu, vous saurez le faire avec facilité. Que Dieu vous protège.

About Kamal bagam

Bienvenue sur le site de kamal bagam, titulaire de master en droit des affaires, intéressé et chercheur en développement humain.

Vérifier aussi

Ce livre pourrait changer votre destin financier

Ce livre pourrait changer votre destin financier Voici une formule prononcée par Napoléon Hill, dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.