Faites-vous désirer

Faites-vous désirer

Bonjour, ça fait un an que j’ai écris un article sur un beau livre de Robert Greene, « les 48 lois du pouvoir », dans lequel j’ai exposé brièvement quelques lois. Aujourd’hui, j’ai choisi une loi parmi 48 lois du pouvoir qui nous apprend une astuce magique pour rester cher et recherché ( pas par la police !😉) et réussir dans nos relations sociales. Cette loi dit simplement : Faites-vous désirer. Comment ? L’auteur nous l’explique en détails à l’appui de quelques histoires réelles (Pas la peine de les raconter ici) qui témoigne la véracité de cette loi. Je vous laisse avec l’auteur.

I- Le principe

Tout ce qui est rare est cher : plus on se fait voir, plus on se fait entendre, et plus on semble ordinaire. Si vous faites partie d’un groupe, éloignez-vous-en un certain temps et l’on parlera de vous davantage, vous serez même plus admiré. Pratiquez l’absence : la rareté augmentera votre valeur.

II- LES CLEFS DU POUVOIR

Tout au monde subit l’influence de l’absence et de la présence. Une forte présence attire le pouvoir et l’attention : on brille plus intensément que les autres. Mais, inévitablement, il arrive un moment où une présence envahissante crée l’effet opposé : plus on est vu et entendu, moins on a de valeur. On devient banal. Peu importe le mal que l’on se donne pour être différent, subtilement, sans que l’on sache pourquoi, le respect s’effrite (s’affaiblit).

Il faut apprendre à se retirer au bon moment, avant que les autres ne vous poussent inconsciemment dehors. C’est un jeu de cache-cache. La pertinence de cette loi peut être aisément vérifiée quand il s’agit d’amour et de séduction. Passé les premières étapes d’une relation amoureuse, l’absence de l’être cher stimule l’imagination, forme une sorte daura autour de lui. Mais cette aura s’évanouit quand on le connaît trop :
l’imagination n’a plus sa place. L’être aimé devient une personne quelconque, fait partie des meubles. C’est pourquoi Ninon de Lenclos conseillait aux amoureux de s’éloigner régulièrement l’un de l’autre. « L’amour ne meurt jamais de besoin, écrivait-elle, mais souvent d’indigestion»,

Sitôt qu’on accepte d’être traité comme n’importe qui, il est trop tard : on est avalé et digéré. Pour éviter cela, faites-vous rare. Forcez le respect de l’être aimé en le menaçant de vous perdre à jamais ; créez une alternance de présence et d’absence.

N’attendez pas d’être mort

Une fois mort, on vous regardera soudain avec d’autres yeux. Vous serez auréolé de respect. Les gens se souviendront de leurs critiques à votre égard, de leurs querelles avec vous, et seront bourrelés de regrets et de remords. Ils auront la nostalgie de votre présence à jamais perdue. N’attendez donc pas d’être trépassé (mort): en vous effaçant quelque temps, vous créerez une sorte de mort avant l’heure et, à votre retour, ce sera comme si vous reveniez de l’autre monde : une sorte de résurrection, qui soulagera tout le monde. C’est ainsi que Deiocès est devenu roi.

Napoléon reconnaissait l’importance de cette loi de l’absence quand il
disait : « Si on me voit trop au théâtre, les gens cesseront de me remarquer. » Aujourd’hui, dans un monde monopolisé par l’image, le jeu de l’absence est encore plus puissant. On sait rarement quand se retirer de la scène et plus rien ne semble privé, aussi est-on rempli de respect et d’admiration pour celui qui est capable de s’effacer par choix. Les romanciers J. D. Salinger et Thomas Pynchon ont su devenir des stars en cultivant l’art de disparaître à propos.

La loi de la rareté

Le pendant économique de cette loi est celle de l’offre et de la demande. En retirant un bien du marché, on fait monter son cours. Au XVIIe siècle, en Hollande, les classes aisées firent ainsi de la tulipe plus qu’une belle fleur : une sorte de symbole de leur statut social. En rendant la fleur rarissime et presque impossible à obtenir, elles créèrent un véritable engouement : un oignon de tulipe valait plus que son poids d’or. ⌈…⌉ Rapportez cette loi de la rareté à vos propres talents. Ce que vous avez à offrir au monde doit paraître précieux et difficile à trouver, sa valeur en sera immédiatement décuplée (qui vaut dix fois).

Il arrive toujours un moment où ceux qui sont au pouvoir deviennent indésirables. On se lasse d’eux, on ne les respecte plus. Ils cessent d’être vus comme différents du commun des hommes, ce qui revient à dire qu’ils sont plutôt pires qu’ils n’étaient puisque l’on compare inévitablement leur position actuelle à celle qu’ils avaient auparavant. C’est tout un art que de savoir quand il faut se retirer. Le général de Gaulle s’était effacé en 1945, la République est allée le chercher en 1958 : si l’on se retire au bon moment, on retrouve le respect qu’on avait perdu tout en conservant une part de son pouvoir.

 ⌈…⌉. Plus récemment, l’actrice Greta Garbo était au sommet de sa carrière quand elle se retira, en 1941. Selon certains, elle quittait la scène trop tôt – elle avait dans les trente-cinq ans – mais elle préféra sagement partir de son plein gré plutôt qu’attendre que le public se lasse d’elle. Si vous vous montrez trop disponible, l’aura de pouvoir que vous avez créée s’évanouit. Rendez-vous moins accessible et votre présence en sera valorisée d’autant.

Commentaire 💬:

je suis d’accord avec l’auteur, mais qu’en est-il lorsque tout le monde applique à la lettre cette loi? je pense qu’on ne se voit jamais, chacun va constituer sa tente dans une île et attendra le temps de son retour😊😊. Cependant, cette loi est indispensable, la présence ne signifie pas essentiellement la présence corporelle et réelle, il peut s’agir d’une présence virtuelle, notamment, avec l’existence des réseaux sociaux, par exemple, la publication de votre photo, vidéo, un commentaire, un j’aime…tout entre dans le jeu de cette loi.

En effet, l’auteur a dit une chose importante: »Il faut apprendre à se retirer au bon moment, avant que les autres ne vous poussent inconsciemment dehors ».

Quand je lis cette énoncée, je pense directement à Zidane, l’entraîneur de Real Madrid. Il a pris la décision de sa démission en tant qu’entraîneur à son apogée, quand il a remporté successivement 3 coup de Champions League, une performance jamais réalisée dans l’histoire. Avant l’accomplissement d’un an de son départ, le public revendique son retour pour devenir à nouveau l’entraîneur de Real Madrid jusqu’à présent. (Je pense que Zidane a lu ce livre😊😊). Sans doute, il y en a beaucoup qui a fait pareil. Ainsi, Il y a ceux et celles qui ont abandonné tôt leur domaine, (à cause de la mort, d’une crise sanitaire, de la sécurité…)  alors ils étaient à l’apogée. Connaissez-vous quelqu’un ?

Un homme dit à un derviche : « Pourquoi est-ce que je ne vous vois pas plus souvent ? » Le derviche répliqua : « Parce que les mots
“Pourquoi n’êtes-vous pas venu me voir ?” sont plus doux à mon oreille que les mots “Pourquoi êtes-vous encore venu ?” »

III- A CONTRARIO

Cette loi s’applique uniquement à un certain degré de pouvoir. Un minimum de notoriété est requis pour que votre absence soit remarquée ; si vous partez trop tôt, on vous oublie, tout bonnement. Il faut se forger en début de carrière une image reconnaissable, reproductible et visible partout. Faute de quoi l’absence, au lieu d’attiser les flammes, les éteint.

De même, en amour, l’absence n’est efficace que si l’autre a été d’abord assiégé par votre image. Tout doit lui rappeler votre présence, en sorte que, lorsque vous choisissez de vous éloigner, il pense sans cesse à vous et continue à vous voir par les yeux de l’esprit. Souvenez-vous : au début, ne vous faites pas rare mais omniprésent. Ce n’est que lorsque vous êtes vu, apprécié et aimé que l’on souffrira de votre absence.

Commentaire💬: 

Je reprends ce qu’a dit Adham Echarkaoui sur l’art des distances dans son livre » Le discours du soir » : 
« Pour rendre votre vie plus belle, vous devez maîtriser l’art des distances.
La distance est ce qui a protégé la terre de la brûlure du soleil; si elle s’approchait trop près, elle serait brûlée; si elle était allée plus loin, elle aurait gelé!.
Et la distance est ce qui a fait tourner la lune sur son orbite; s’il s’approchait, il l’attirerait!. C’était la géométrie de distance précise qui a produit un univers merveilleux.
Soyez ingénieur de distance et calculez vos pas avec précision!
N’allez pas trop loin
Et ne vous approchez pas trop
Quand on va trop loin, il devient difficile de s’en approcher quand on en a besoin.
Et quand vous irez trop loin, ce sera difficile quand vous serez obligé de vous détourner!

Le soleil. C’est son absence qui le fait apprécier. Plus il y a de journées pluvieuses, plus on recherche le soleil. Mais que vienne la canicule et le soleil devient l’ennemi. Apprenez à vous faire désirer au point que l’on exige votre retour.

 

About Kamal bagam

Bienvenue sur le site de kamal bagam, titulaire de master en droit des affaires, intéressé et chercheur en développement humain.

Vérifier aussi

Ce livre pourrait changer votre destin financier

Ce livre pourrait changer votre destin financier Voici une formule prononcée par Napoléon Hill, dans …

One comment

  1. It’s appropriate time to make some plans for the future and it’s time to be happy. I have read this put up and if I may just I want to suggest you few interesting things or tips. Maybe you can write next articles relating to this article. I desire to learn even more issues about it!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.