enfants
http://j-ai-confiance-en-moi.com/

Évitez ces 3 erreurs que vous commettez avec vos enfants

    Evitez ces 3 erreurs que vous commettez avec vos enfants

   Il est inévitable que tous les parents commettent des erreurs à l’égard de leurs enfants, car l’erreur est humaine et normal. Mais; elle devient anormale et inhumaine quand on continue à répéter les mêmes erreurs sans chercher à en remédier. C’est pourquoi j’ai choisi un bon article sur ce sujet, écris en langue anglaise : 3 erreurs à éviter à l’égard de vos enfants  (Source : THOMAS LICKONA : Three common mistakes in parenting). Commençons:

La première erreur : Exagérer à donner et attendre peu

     Dans un sondage réalisé par le magazine Time et CNN; les deux tiers des parents américains ont cru avoir gâté leurs enfants. Les adultes de nombreuses familles ne font que donner, tandis que les enfants ne font que prendre. Cette méthode conduit à l’émergence d’enfants égoïstes et gâtés. Comme ces deux adolescentes; à qui leur mère; a demandé de l’aider à préparer le dîner, leur réponse était: « C’est la mission de la mère. »

      Par ailleurs, des recherches ont montré que les enfants qui grandissaient en effectuant régulièrement des tâches ménagères. – des tâches adaptées à leur âge et non rémunérées mais c’est leur moyen de contribuer à la vie de famille. – s’intéressaient beaucoup aux autres; à l’intérieur et à l’extérieur de la famille. Alors, expliquez clairement à vos enfants qu’ils sont importants pour le succès de la famille et que leur aide fait une réelle différence.

        Traitez avec la dépense de manière spéciale comme un avantage; tel que la nourriture et le logement en tant que partie d’une famille. Et l’exploiter comme une occasion de leur apprendre le don. C’est-à-dire; incitez-les à suivre un système dans lequel ils répartissent leurs dépenses à parts égales entre trois malles: épargner;dépenser et donner. Et aidez les à choisir une affaire de charité qui les intéresse vraiment.

La deuxième erreur: les traiter comme des amis et non comme des tuteurs

     Beaucoup de parents veulent être merveilleux aux yeux de leurs enfants. Ils veulent être considérés comme leurs « amis » et se sentent mal à l’aise quand ils jouent le rôle de tuteur. Ils ont du mal à refuser et pousser leurs enfants à leur obéir et à leur parler avec respect.

    Mais les parents réussi; jouissent d’un sens aigu de leur autorité morale, c’est-à-dire de leur droit d’être respectés et obéis par leurs enfants.

    La recherche sur la parentalité pendant plus d’un demi-siècle a établi trois formes fondamentales de parentalité:

L’autoritarisme (Les parents prennent uniquement les décisions, peu d’amour, peu de discussion).

La tolérance (beaucoup d’amour mais peu de pouvoir; les enfants jouissent d’une liberté totale).

L’autoritarisme équilibré (Combinant le niveau élevé d’attentes, l’exercice judicieux du pouvoir, l’appréciation de l’obéissance aux règles et exigences parentales, l’intimité  et le soin, l’utilisation de la logique pour expliquer les exigences, et la volonté d’écouter les enfants s’ils expriment leur point de vue avec respect).

      À tous les stades de leur croissance – L’enfance précoce, moyenne et l’adolescence – les enfants de parents qui utilisent un autoritarisme équilibré ont plus de confiance, de compétence et de responsabilité morale.

La troisième erreur: L’échec à imposer une culture consciente spécifique à la famille

     La culture forme une personnalité. Nous ne pouvons pas compter sur la culture publique pour nous aider à nourrir des enfants compatissants et respectueux. Le monde matériel qui est obsédé par le sexe, et géré par les médias, transmet des messages et des stéréotypes négatifs à nos enfants. Il peut simplement jouer un rôle plus important dans la formation de leurs valeurs et de leur personnalité.

     Si nous voulons que notre impact en tant que parents soit au plus haut niveau, nous devrions être plus conscients et méfiants que les pères du passé. Cela signifie prendre des mesures délibérées pour établir une culture familiale positive suffisamment forte pour repousser les effets négatifs de la culture publique.

Voici comment former une culture familiale:

     Nous pouvons former ce genre de culture familiale consciente si:

1.Nous avons pris des positions claires qui illustrent nos convictions et nos valeurs (par exemple, « l’utilisation des médias sociaux dans la famille – y compris tous les écrans – est un privilège et non un droit. Et elle doit être exercée d’une manière qui soit cohérente avec les valeurs de notre famille »). Utilisez un livre tel que Good Pictures, Bad Pictures pour expliquer pourquoi les substances sexuelles sont nocives et comment les éviter.

2. Nous avons préparé le « message familial » ou « l’approche familiale » – avec la participation des enfants – une série de mots commençant par « nous » qui expriment le type de famille que nous voulons être. (« nous prenons soin de nos paroles et de nos actions »). (« Si nous blessons quelqu’un , nous lui demanderons le pardon et nous ferons quelque chose pour le compenser »).

3. Nous avons établi des règles strictes sur l’utilisation des écrans – lieu et durée d’utilisation – afin de ne pas dominer la vie familiale et de ne pas écarter les conversations directes qui jouent un rôle important dans le transfert de valeurs.

4. Nous avons consacré du temps à des « activités participatives » telles que les repas en famille, la lecture aux enfants avant le coucher, la prière, le culte en groupe, les fêtes de Noël et les vacances, les activités communes à l’extérieur de la maison et les discussions directes. Ces pratiques participatives renforcent votre relation avec vos enfants et aident à fournir une approche interne dans un monde où les effets sont étroitement liés.

Conclusion

      Enfin, ne gâchez donc pas vos enfants en ne leur attribuant pas de véritables responsabilités dans la vie de famille. Ne les privez pas de votre personnalité autoritaire qu’ils veulent et à laquelle ils ont besoin. Et ne laissez pas la culture déterminer le type de famille que vous vivez.

     Mais la bonne nouvelle est que ces trois erreurs courantes dans l’éducation des enfants peuvent être évitées à 100%. 

 

 

About Kamal bagam

Bienvenue sur le site de kamal bagam, titulaire de master en droit des affaires, intéressé et chercheur en développement humain.

Vérifier aussi

Ce livre pourrait changer votre destin financier

Ce livre pourrait changer votre destin financier Voici une formule prononcée par Napoléon Hill, dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.