Enseignez à vos filles le courage!

Arrêtez le racisme… enseignez à vos filles le courage!

Enseignez à vos filles le courage
Source: arabicpost.net

Ma fille Meriam avait 5 ans lorsque je l’ai amenée à l’espace des jeux dans un centre commercial. Après avoir essayé plusieurs jeux, elle a fait signe à ce jeu fermé composé de quelques rôles, avec des balles et de petites salles; où elle monte des escaliers de cordes et passe par des chemins étroits.

Après s’être levée sous les applaudissements de sa mère, elle s’est tenue devant ce petit pont de la fenêtre sans bouger; et quand nous lui avons demandé ce qui lui est survenu, elle a dit qu’elle avait peur. J’ai essayé de lui faire comprendre que c’était sécurisé et qu’il n’y avait rien à craindre; mais elle est restée très dure, et bien sûr ses larmes commencèrent  à couler.

Comme prévu, nous avons demandé, au superviseur de ce jeu, de la descendre; pour lui dire: « Pas de problème, c’est normal, jouons à un autre jeu », sans recommencer à lui en parler.

Les jours passent,,,

Les jours passent et Meriam entre en première année du primaire. Un jour l’école a envoyé un papier demandant la permission du tuteur s’elle souhaitait participer aux cours de danse; pour participer à la cérémonie de fin d’année scolaire. Cela nous a encouragé à être d’accord; mais nous avons été surpris par Meriam qui a refusé de participer; et l’argument:  « Je ne veux pas jouer devant les élèves et les enseignants ». Nous avons essayé de la persuader mais elle a insisté, alors nous nous sommes rendus comme d’habitude.

Un peu de temps après, exactement après 3 ans; Meriam sollicite sa sœur cadette à ne pas participer à ces cours non plus; même si sa petite sœur était très excitée parce qu’elle aimait danser.

Pour moi, c’est une fille, et donc elle n’est pas obligée d’entrer dans ces sujets qui demandent beaucoup d’audace. Contrairement si elle était un garçon. Les garçons doivent vivre dans ce monde avec plus de force et de courage, ce qui n’est pas le cas pour les filles.

Mais je ne savais pas à l’époque que j’étais raciste !

La vidéo qui a changé ma vie.

Il y a quelques jours, je parcourais le site de Ted, et un titre quelque peu étrange m’a attiré : «Enseignez à vos filles le courage, pas la perfection». L’oratrice s’appelait Reshma Saugani, engagée dans l’éducation et de la fondation de l’initiative « Girls Who Code »; pour préparer les jeunes filles à entrer dans le monde de la technologie.

Saugani a parlé de son expérience « courageuse » en 2012; quand elle a brigué le Congrès dans les élections au sein du Parti démocrate pour un siège occupé par une femme depuis 1992. Pendant des années, Saugani était dans un endroit sûr dans les coulisses de la collecte de fonds et de l’organisation d’initiatives; mais elle a maintenant 33 ans et elle veut concourir fortement et entrer plus dans ce domaine. C’était sa façon de faire la différence et de casser la routine actuelle.

Les sondages d’opinion ont clairement indiqué que cette idée est folle et impossible; mais elle a insisté à se présenter à la candidature. Comme prévu, elle a été vaincu en recueillant seulement 19% des voix après avoir gaspillé 1,3 million de dollars sans succès; selon certains journaux à l’époque.

Même si c’était embarrassant pour elle, elle a fait un « travail courageux », et c’est ce qui est important pour elle; car elle ne se souciait pas d’être parfaite et idéale, mais de vivre l’expérience elle-même sans craindre les résultats. Les femmes recherchent des emplois qu’elles maîtrisent bien; et la raison en est qu’on leur apprend à éviter l’échec et qu’il n’est pas nécessaire de prendre des risques.

C’est choquant, c’est ce que j’ai fait avec ma fille!

Disons que cette vidéo a complètement changé ma façon de penser. Ensuite, j’ai commencé à lire un certain nombre de rapports et de recherches à ce sujet; pour découvrir que j’avais tort sur la façon d’éducation à l’égard de ma fille. 

Courage, pas perfection

L’une des recherches que j’ai examinées a montré que nous louons les filles pour être «intelligentes» ou «bonnes»; tandis que nous félicitons les garçons pour «essayer dur», ou comme disent certains d’entre nous «l’honneur d’essayer». Malheureusement, cette méthode programme l’esprit des filles à éviter les risques; car l’évaluation est liée à l’achèvement des résultats, et il vaut donc mieux ne pas risquer.

Ainsi, les recherches ont clairement indiqué que cette manière différente de louer les garçons et les filles a des conséquences de long terme sur la vie. C’est ce que j’ai commencé à constater avec ma fille. Maintenant, Meriam peut faire ses devoirs et résumer toute une histoire; mais elle refuse de lire ce résumé devant ses camarades de classe, pour éviter l’erreur.

La recherche indique que les filles battent toujours les garçons aux premiers stades de l’éducation; même dans des matières plus complexes telles que les mathématiques et les sciences. Ces filles ont donc la capacité de rivaliser avec les garçons dans tous les domaines; mais il est étrange qu’elles se voient offrir moins d’emplois que les garçons.

Les filles intelligentes ne continuent pas…

Malheureusement, ce que nous avons enseigné à nos filles; a incité les filles intelligentes à céder rapidement, et même; plus le niveau d’intelligence est élevé, plus elles se rendent rapidement. Les filles veulent la perfection seules; tandis que les garçons voient chaque tâche ou emploi comme un nouveau défi qu’ils veulent relever, quels que soient les résultats.

Les statistiques du géant de la technologie HP indiquent que les hommes postulent pour un emploi s’ils remplissent seulement 60% des qualifications requises; mais les femmes ne postulent que s’ils satisfont à 100%. Ce n’est pas un problème de confiance en soi, mais cette différence est due à sur ce que nous avons élevé nos filles, la perfection.

Sans qu’on sente, nous apprenons à nos filles que tout ce qu’elles ont à faire est la perfection «parce que tu es une femme». En tant qu’hommes, nous ne voulons pas voir la terre trembler sous nos pieds en insérant les femmes dans des affaires que nous pensons être les nôtres.

Peut-être que maintenant nous avons compris la raison du manque de femmes dans les postes de ministres et PDG et autres. Je ne parle pas du monde arabe, mais même des pays européens et de l’Amérique.

La décision:  Ma fille, Commets des erreurs comme tu veux

Nous devons apprendre aux filles à être courageuses, à l’école et au début de leur carrière; lorsqu’elles ont le pouvoir d’influencer leur propre vie et celle des autres. Nous devons leur montrer qu’elles seront acceptées et traitées avec amour et gentillesse, qu’elles aient tort ou que leurs actions ne soient pas parfaites.

Maintenant, j’ai commencé à aimer ma fille, non pas parce qu’elle est parfaite, mais parce qu’elle est courageuse. J’accepte tout ce qu’elle veut essayer ou ce qu’elle ne veut pas essayer. Peut-être que je ne vais pas me précipiter vers elle pour la porter après sa chute au sol, mais je la verrai en souriant et dirai: « Faire du vélo demande du courage … continue. »

J’accepterai peut-être chaque nouvelle expérience qui pourrait lui être présentée à l’école, ou peut-être lui offrirai-je un cadeau pour chaque nouvelle expérience qu’elle voudrait vivre.

Maintenant, je sais quoi faire

Je penserai bien: « Qu’aurais-je dit à ma fille si elle avait été un garçon? » . Je lui dirai de jouer dur, de grimper sur ces cordes et filets, que le but n’est pas d’atteindre le sommet, mais l’audace et le courage et « l’honneur d’essayer ».

Nous n’attendons pas de vous des notes finales, ni l’excellence et rien d’autre; mais nous attendons de vous que vous nous parliez, cette soirée, de votre nouvelle expérience que vous avez décidé d’entretenir aujourd’hui. De sourire pendant que vous nous dites que tes collègues ont ri de votre façon de raconter l’histoire; et que vous pouvez nous imiter certains de ces rires, l’important est que vous ayez suivi jusqu’à la fin.

Auparavant, je cherchais des endroits pour lui enseigner la peinture et la musique. C’est certainement une bonne chose; mais maintenant – avec ces choses – je me suis demandé: pourquoi je ne lui enseignerai rien de la programmation, des expériences chimiques et d’autres choses de ce genre?

Je ne saurais pas ce que ma fille aime vraiment tant que je ne lui ai pas ouvert toutes les voies; au lieu de choisir la voie la plus sûre pour elle dès le départ.

C’est ce en quoi je crois maintenant!

Source : Article publié en langue arabe (Lien

Traduit par: Kamal Bag

About Kamal bagam

Bienvenue sur le site de kamal bagam, titulaire de master en droit des affaires, intéressé et chercheur en développement humain.

Vérifier aussi

Ce livre pourrait changer votre destin financier

Ce livre pourrait changer votre destin financier Voici une formule prononcée par Napoléon Hill, dans …

2 Commentaires

  1. I like what you guys are up too. Such smart work and reporting! Keep up the excellent works guys I?¦ve incorporated you guys to my blogroll. I think it’ll improve the value of my site 🙂

  2. I have read so many articles regarding the blogger lovers but this piece of writing is genuinely a nice piece of writing, keep it up.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.